Vallons solidaires

Pôle de développement de l'économie sociale et solidaire du Pays des vallons de Vilaine

Voici les principaux éléments traités et votés lors de l’AG du 6 juillet 2010 :

1) Le passage d’un modèle de fonctionnement CA+bureau à une coprésidence

Les statuts du pôle ESS prévoient dorénavant l’élection de 2 à 4 présidents.
Le but : partager le temps à accorder à Vallons solidaires et les encourager les prises d’initiatives et de responsabilités.
Le CA de Vallons est désormais composé de 10 membres : 8 associations (entrée de Qui Vive et Empreinte) et 2 individuels avec l’élection de 4 coprésident(e)s :

> Eric Lemeux, président de Culture bio (GRAP structures de l’ESS et rapports à l’argent / milieu de l’entreprise)
> Christian Taurand, membre à titre individuel (GRAP collectivités et soutien à la vie associative/ fonction employeuse)
> Emilie Burle, membre de l’AVEC (GRAP création d’outils inter associatifs / communication)
> Thierry Plaine, directeur de la MFR de Baulon (autres projets à soutenir ou accompagner / relations partenaires ESS)

2) Changement de siège social

passage de Messac à la Maison des associations de Guichen !
Nos remerciements à la mairie de Guichen pour la mise à disposition gratuite d’un bureau…

3) Principaux éléments du bilan 2010

– 6 soirées d’infos ou soirées-débats (l’emploi partagé, le volontariat,
les Cigales…)
– 2 formations
– 5 apéro-réseau
– 3 permanences pour accompagner les porteurs de projets (dont une à la Maison des associations tous les jeudis de 14h à 17h)
– 3 groupes de travail pour apporter des réponses aux problématiques récurrentes des acteurs de l’ESS: sur le rapport à l’argent (SEL,
mécénat…), sur les collectivités et le soutien à la vie associative et sur la création d ‘outils inter-associatifs

4) Parmi les orientations 2011

– s’ouvrir à l’ensemble des structures de l’ESS et de travailler main dans la main avec le conseil de développement et les élus du pays
– commencer à accompagner l’émergence des structures de l’ESS autres qu’associatives (plus économiques)
– et poursuivre l’aide et la mise en réseau des associations (permanences, soirées-débats, formations, apéro-réseau…)

Dpt de commentaires clos..